La magie de Noël

13 Déc, 2021

Il était une fois, la magie de Noël…

La neige recouvre nos contrées, nos cœurs s’illuminent en même temps que nos villes qui brillent de mille feux. Çà et là, des chalets en bois sortent de terre sous l’aura lumineuse des Pères Noël, des rennes et autres bonshommes de neige qui surplombent les ruelles. L’odeur subtile des marrons chauds, de la cannelle et des pains d’épices s’empare de nos sens et nous ramène dans les doux souvenirs de notre enfance.

Dans nos foyers, le majestueux sapin décoré avec soin par toute la famille trône fièrement dans la pièce de vie. L’effervescence monte au gré de l’ouverture des fenêtres du calendrier de l’Avent. Et puis, arrive enfin le jour tant attendu : le 25 décembre, jour de fête et apothéose de cette parenthèse enchantée qu’est la période de l’Avent. Les familles se réunissent au grand complet, de véritables festins sont concoctés, les accolades et embrassades ne se comptent plus tant elles sont nombreuses…

Enfin… ça, c’était avant. Avant que le monde entier ne sombre dans le chaos soudain et inattendu d’une pandémie dont on taira le nom. Avant que l’individualisme et l’égoïsme prenne le pas sur l’entraide et l’amour de son prochain. Avant que le monde ne soit scindé en deux clans bien distincts.

La parenthèse enchantée se transforme alors en désenchantement. Aurons-nous la chance de passer les fêtes avec nos proches ? le doute plane et le simple fait de se poser cette question, dans un pays libre, détruit cette magie de Noël pourtant si précieuse.

Toutefois, malgré ce noir tableau, la magie de Noël brûle encore au creux de certains. Par de petites attentions, de petites actions, ils rallument la flamme de nos cœurs éteints.

Mais finalement, qu’inspire réellement la magie de Noël ? Pour certains, les fêtes de fin d’année riment avec anxiété. En effet, Dominique nous confie trouver cette période très stressante. Quasiment tout le monde est pendu aux lèvres de nos sept sages, attendant de savoir si les traditionnelles réunions familiales pourront avoir lieu. Julie nous parle de son manque d’entrain, la faute aux restrictions sanitaires. D’autres, comme Jessica, regrettent tout l’aspect commercial qui gravite autour de Noël. Cependant, pour la majorité, les moments en famille, le partage et faire plaisir à ses proches sont ce qu’ils préfèrent de ce moment de l’année. Les décorations scintillantes, dans les rues ou dans les foyers, apportent un côté féérique que beaucoup d’entre eux apprécient particulièrement. Diane et Patricia nous révèlent être friandes de films de Noël. Bien qu’un peu cliché, ils leur mettent du baume au cœur.

Et le calendrier de l’Avent version Free Trading, qu’en ont-ils pensé ? Il a fait l’unanimité. Chacun s’est senti considéré, touché par l’attention. Valérie ressent un fort sentiment de cohésion tandis que Phara s’émeut d’un geste aussi altruiste et non intéressé. Tamim, lui, ne s’y attendait pas et a été agréablement surpris. Patricia, un sourire en coin, était heureuse de ne pas trouver une crème antiâge dans son petit panier. La magnifique conclusion revient à Audrey qui est ravie de constater que, malgré la situation actuelle, le partage existe encore.

Nos chaleureux remerciements vont aux généreux lutins ayant permis de raviver la flamme de chacun de nos cœurs : Fribourg Tourisme, Manor parfumerie, Import parfumerie, Sun Store parfumerie et Pharmacie Thiémard.

Une chose est sûre, la magie de Noël ne peut mourir et, tel un phénix, renaît toujours de ses cendres.

Rédigé par Magali Jutzet, apprentie employée de commerce 2ème année

Les autres articles qui peuvent aussi vous intéresser

Nouveau site web !

Nouveau site web !

Après plusieurs semaines de réflexion, de création, de maquettes et de développement, nous sommes heureux de vous...

lire plus